hello
L'équipe

Cécile Pilon : Artiste Chorégraphique

 

Danseuse depuis petite, de formation classique, c’est par le biais du théâtre que Cécile se familiarise avec la danse contemporaine. A 20 ans, en 2011, elle entre directement en 3ème cycle au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Nancy où elle obtient son Certificat d’études chorégraphiques la même année. Au cours de sa formation, elle suit notamment l’enseignement de Françoise Leick qui lui transmet le goût de la composition instantanée. Elle se forme également auprès de David Zambrano, Jacques Gaillard, Eric Lutz, Barre Phillips, Serge Ricci et Dani et Ecki (non exhaustif) et s’ouvre à la danse contact, au yoga et à l’aérien.

Parallèlement, Cécile suit une filière universitaire et obtient un certificat de capacité d’orthophoniste en 2014. Certaine de l’apport possible entre orthophonie et danse, elle propose des ateliers d’expression corporelle à destination des personnes âgées présentant différents type de démences, et des enfants et adultes présentant une déficience intellectuelle (en IME et en FAM), en vue de les aider dans leur communication.

Avide de rencontres et de créations, elle multiplie au cours des années, les expériences artistiques auprès de danseurs, de musiciens, de comédiens et d’artistes plasticiens.

Depuis 2014, année où elle rencontre Sarah Nau (comédienne et art- thérapeute), Cécile collabore régulièrement avec la Cie MOTYL, compagnie vouée à la défense du droit à la différence. Elle danse dans Il y a quelqu’un là- dedans, des autismes, et participe à En-corps la vie en octobre 2017, sur la thématique du cancer du sein. Elle collabore également avec la Cie AVERSES (danseuse dans le Coq avait des dents) et avec la Cie des JOLI(E)S MÔMES en tant que comédienne.

En 2015, elle fonde la Compagnie ENCORE et conçoit les Impromptus, courtes pièces en composition instantanée pour l’espace urbain et la Muse bouge, spectacle danse-peinture.

Sensible à l’environnement, qu’il soit naturel ou architectural, Cécile multiplie les improvisations lors d’un voyage au long cours à travers l’Europe, l’Asie et l’Océanie. Un travail vidéographique se développe ainsi naturellement en parallèle à ses performances insolites à travers différents lieux du monde.

En 2018, elle rencontre la Cie TEMPORAL au gré d’une performance à laquelle elle participe avec les danseuses Maud Contini et Emilie Poinsignon. De cette rencontre naît une envie mutuelle d’un travail de recherche collaboratif autour de la matière « corps » et de ses (im)possibilités.

Pour elle, le corps du danseur est un corps sensible ; le mouvement dansé un moyen d’expression indéniable, de créativité et de liberté au service de l’humain.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench