hello
L'équipe

Maud Contini : Responsable artistique – Chorégraphe

Enfant et adolescente, je parcours, explore et pratique intensément la danse classique, modern’ jazz, la gymnastique sportive, puis je découvre et je m’ouvre à la danse contemporaine à seize ans, et j’y reste. Depuis, la danse contemporaine s’inscrit dans mon quotidien, dans mes états, et vice et versa… C’est la grande découverte de la liberté du mouvement, de la création, de l’expression personnelle, (après la rigidité) des possibilités infinies du mouvement, sans norme précise. Le concept de libération des codes apparaît. La création chorégraphique en tant que forme libre.

Après un passage par la création, par la partition chorégraphique écrite, l’improvisation, la composition instantanée, perce. Elle constitue la base de travail où, à chaque fois, une attention particulière est prêtée à l’intention, à l’émotion, à l’état, et au mouvement organique, perpétuellement dans une recherche de justesse. En essayant de contourner, sans rejeter, les formes pré-écrites/codées du corps, les chemins connus pour en inventer d’autres, plus justes, plus personnels.
Une rencontre avec Patricia Kuypers lors d’un stage improvisation musique-danse, axée sur la technique du mouvement authentique est déterminante…

J’enseigne en parallèle l’anglais à l’université de Lorraine, après m’être plongée dans un travail de recherche sur le théâtre, la création comme thérapie individuelle et connaissance/observation de la nature humaine. La nature humaine, ses humeurs, ses affects, ses excès, ses contradictions, se jouent et se projettent dans ma danse, organique, cherchant le mouvement authentique, à travers cette trame, cette technique qu’est l’improvisation, et son processus de création.

Le contact improvisation a pointé son nez au début de l’apprentissage de la danse contemporaine, comme si le contact, la relation à l’autre faisait partie intégrante de son essence. Je l’approfondis avec Frank Beaubois, et régulièrement pendant les sessions de contact impro au hasard des rencontres…

La pratique de l’écriture automatique s’inscrit également dans cette démarche de composition instantanée, sans filtre.

Le feldenkreis, méthode de prise de conscience par le micro mouvement, fait naturellement partie de mon approche du corps et du mouvement organique.

J’ai eu l’opportunité et la chance de pouvoir travailler ma danse grâce à des danseurs-chorégraphes, comme Aurore Gruel, et, progressivement l’envie de travailler de très près avec des musiciens s’est imposée. En 2013, je fais la rencontre décisive de Louis-Michel Marion, contrebassiste/compositeur/compositeur instantané/improvisateur. Cette rencontre marque un tournant dans mon travail chorégraphique et dans mon processus de création. Un impact à long terme.

Ensemble, nous développons les liens, les correspondances, les interstices, les espaces, entre musique et danse, entre gestes, sons, mots, littérature… On crée Riverrun, une pièce danse/musique à partir de Finnegans Wake de James Joyce, puis If Any(body)…(Nous jouons avec l’espace, le son, le geste, le sens, la signification, la poésie, dans un cadre d’improvisation. Nous essayons d’appréhender notre travail via des émotions authentiques et une liberté de création.)

Après des passages dans plusieurs compagnies, dont une rencontre et un travail privilégiés avec la Cie En Freech…, je monte ma propre compagnie en 2014, Temporal, qui navigue entre danse, musique live, et arts visuels.

La vocation de Temporal est collective. L’intention est de créer des projets où les arts visuels, chorégraphiques et sonores se rencontrent, se rejoignent, se contrastent. Où, comment et pourquoi l’art du mouvement, du geste, de l’image, et du son s’accordent, se questionnent, discutent, se répondent, se complètent, se nuancent ?

Créer des projets où des artistes composent ensemble, pour brouiller les pistes.

Création 2016 : Two by Two / Danse-contrebasse-violon-vidéo

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench